Atteindre la carboneutralité : les trajectoires technologiques d’autres rapports

EN

Au cours des dernières années, l’adoption d’objectifs de carboneutralité par un nombre croissant de pays a mené à une multiplication de publications s’appuyant sur la modélisation pour développer des scénarios menant à la carboneutralité. À l’instar des présentes Perspectives, ces travaux analysent différentes trajectoires qui permettent aux sociétés d’évoluer vers la carboneutralité. Pour ce faire, ils intègrent les technologies actuelles et formulent des hypothèses raisonnables sur leur évolution et l’émergence de nouvelles innovations.

Le présent rapport poursuivant un but similaire pour le Canada, ce chapitre vise deux objectifs distincts : premièrement, décrire les trajectoires technologiques qui sont présentées dans d’autres rapports internationaux afin de les comparer avec celles des présentes Perspectives, soulignant leurs points communs et principales différences en matière de technologies et de transformation; deuxièmement, proposer une réflexion sur les implications pour le Canada si le reste du monde adoptait certaines de ces trajectoires, de même que sur l’incidence que pourraient avoir ces mêmes trajectoires sur les efforts et les choix que le Canada sera appelé à faire dans l’avenir.

Faits saillants

  • Au cours des dernières années, des rapports détaillés sur la carboneutralité ont été produits pour un certain nombre de pays et de régions. Une comparaison de quatre de ces rapports permet d’évaluer les progrès et la stratégie du Canada progresse et de mieux comprendre les défis particuliers auxquels le pays doit faire face.
  • Certains consensus généraux se dégagent de ces différents rapports : 
    • L’atteinte de la carboneutralité passe nécessairement par un recourt plus important à l’électricité et cela requiert d’investir dans la résilience et l’expansion du réseau électrique; 
    • Les technologies à émissions négatives ne devraient être utilisées que pour compenser les émissions des secteurs les plus difficiles à décarboner (c’est-à-dire les secteurs où des technologies carboneutres sont peu probables);
    • Le secteur du transport est particulièrement difficile à décarboner et nécessite les prises de décisions initiales pour soutenir le développement d’infrastructures spécifiques;
    • La production de pétrole et de gaz doit décroitre;
    • La décarbonisation de l’industrie est un défi qui exige encore des travaux de recherche et développement importants;
    • Des changements dans les profils de consommation d’énergie (sujet non abordé ici) seront nécessaires afin d’en transformer la demande.
  • Comme le Canada possède une production d’électricité qui est déjà largement décarbonée, une production pétrolière et gazière importante ainsi qu’une base industrielle diversifiée, il devra transformer son économie plus rapidement que la plupart des autres pays de l’OCDE s’il veut atteindre ses objectifs climatiques.