Évaluation des coûts de la transition énergétique par l’électrification

EN

Étant donné qu’aucun pays n’a encore réussi à passer des combustibles fossiles à des sources d’énergie à faibles émissions de carbone, les répercussions économiques de ces transitions énergétiques sont encore difficiles à prévoir. On s’attend généralement à ce que les transitions énergétiques nécessitent d’importants investissements, toutefois, des analyses divergentes indiquent que ces transitions peuvent soit alimenter la prospérité de demain, soit représenter un fardeau économique. Le présent chapitre propose une évaluation du coût net de l’électrification dans la production d’énergie primaire au Canada, en comparant les investissements dans la production, le transport et le stockage d’électricité à faibles émissions de carbone aux économies réalisées par la réduction de la consommation des combustibles fossiles.

Une contribution exceptionnelle de:

  • Guillaume Baggio, Expert-conseil
  • Marcelin Joanis, Professeur, Département de mathématiques et de génie industriel, Polytechnique Montréal
  • Thomas Stringer, Doctorant, Polytechnique Montréal

Faits saillants

  • Les scénarios REF et TC30 prévoient des augmentations importantes des dépenses en carburants fossiles et moins d’investissements en électrification.
  • En revanche, les trois scénarios CN suggèrent que les investissements d’électrification requis par la carboneutralité (durant la période 2030-2050) seront plus que compensés par des économies annuelles en évitant des dépenses en carburants à partir de 2050 (jusqu’à 61$ milliards, en tenant compte des investissements en infrastructures liées à l’électrification pendant la même période).
  • En doublant les coûts projetés des investissements pour l’infrastructure liée à l’électrification et en coupant de moitié les coûts des carburants fossiles, les économies résultantes sont néanmoins considérables, jusqu’à 23$ milliards par année dans les scénarios CN.
  • Le coût des infrastructures nécessaires à une électrification à grande échelle des secteurs économiques est important pour les prochaines décennies; si la construction de ces infrastructures générera de l’activité économique, elle constitue aussi un investissement qui générera des économies substantielles une fois complétée.