Utiliser le captage du carbone au bon endroit : le rôle potentiel du CSC dans la production d’énergie

EN

Partout dans le monde, des pays étudient les façons de réduire les risques climatiques et travaillent à définir des trajectoires pour pouvoir atteindre la carboneutralité au milieu de ce siècle. Dans ce contexte, il semble de plus en plus évident qu’il sera nécessaire de recourir au captage et au stockage du carbone (CSC) pour décarboner ou compenser les émissions de secteurs tels que l’agriculture et les productions de ciment, de fer et d’acier ainsi que de certains produits chimiques. La technologie de CSC servira également à soutenir la production d’énergie à base de combustibles fossiles à faibles émissions de carbone. Pourtant, dans le cadre du débat sur les trajectoires menant à la carboneutralité, et malgré l’accent mis sur le CSC, cette technologie apparaît surtout comme étant une solution pour (i) réduire les émissions industrielles et (ii) effectuer un retrait net de carbone de l’atmosphère, comme le montrent les projections présentées dans ce rapport. Le présent chapitre propose une brève analyse du CSC en général avant d’aborder les limites qu’il présente en tant que soutien à l’utilisation des combustibles fossiles dans une économie carboneutre.

Faits saillants

  • Le captage et le stockage du carbone (CSC) et, dans une moindre mesure, son utilisation (CUC) joueront un rôle crucial pour permettre d’atteindre la carboneutralité, quelle que soit la trajectoire suivie. 
  • Le fait de viser la carboneutralité et non une simple réduction des GES modifie le lieu où l’on procède au captage des émissions, car toute fuite de carbone doit être compensée par des émissions négatives ailleurs; cela augmente le coût total des activités de captage du carbone et favorise les approches non émettrices par rapport au CSC et, plus encore, au CUC. 
  • La production d’électricité à partir du charbon et du gaz sera probablement trop coûteuse pour être viable dans un contexte de carboneutralité.  
  • La bioénergie associée au captage et au stockage du carbone (BECSC) est une technologie qui combine le captage du carbone issu de la photosynthèse avec la production d’énergie électrique et/ou de chaleur dans des installations équipées pour réaliser le CSC. Comme la BECSC permet de générer des émissions négatives, cette technologie sera probablement appelée à jouer un rôle important pour assurer l’équilibre carboneutre à l’échelle régionale.