1.6 Un aperçu du rapport

EN

Ces Perspectives énergétiques canadiennes sont divisées en trois parties, chacune d’elles apportant sa contribution propre à l’analyse globale des trajectoires menant à la carboneutralité. La première partie (chapitres 2 à 5) présente une description de la situation actuelle du Canada en matière d’énergie et d’émissions de GES. Plus précisément, le chapitre 2 décrit le profil de la production et du commerce de l’énergie au Canada; le chapitre 3 examine les tendances récentes de la consommation d’énergie dans différents secteurs; le chapitre 4, quant à lui, présente une évaluation de l’importance de l’énergie dans l’économie canadienne. Étant donné que les scénarios de réduction des émissions de GES nécessitent de grandes transformations en ce qui a trait à la façon dont nous utilisons l’énergie, ces trois premiers chapitres fournissent des détails sur la situation qui prévaut au départ. Le chapitre 5 présente ensuite un profil des émissions de GES du pays, qui ne le limite pas aux activités liées à l’énergie. Il donne ensuite un aperçu des politiques actuelles, annoncées ou en vigueur, visant à réduire les émissions. Ces quatre chapitres proposent une description détaillée du système énergétique canadien et des efforts politiques consentis dans le pays en matière de réduction des GES; des détails supplémentaires sur ces politiques sont fournis à l’annexe B. 

La deuxième partie de ces Perspectives (chapitres 6 à 10) analyse les résultats obtenus à partir de la modélisation. À des fins de comparaison entre les différents scénarios, le chapitre 6 se concentre sur la consommation d’énergie, le chapitre 7 sur la production d’énergie et le chapitre 8 élargit la réflexion à l’évolution des émissions de GES. Par la suite, le chapitre 9 approfondit l’analyse des principales trajectoires technologiques et examine les incertitudes qui jouent un rôle important dans les avenirs carboneutres, notamment celles qui concernent la production d’électricité, l’hydrogène, la biomasse ainsi que le captage et le stockage du carbone (CSC). Enfin, le chapitre 10 conclut la deuxième partie en présentant quelques-unes des plus grandes différences entre les provinces concernant les sujets qui sont traités ailleurs dans cette section, afin de souligner la variété des défis auxquels chaque province est confrontée.   

La troisième partie (chapitres 11 à 14) offre des angles de vue supplémentaires qui permettent de mieux comprendre les points importants à retenir des deux premières parties. Le chapitre 11 propose une comparaison entre ces Perspectives et d’autres rapports portant sur la carboneutralité qui ont été publiés dans le monde, dans le but de souligner les points communs et les distinctions qui existent entre eux au sujet du rôle que pourraient jouer les différentes technologies. Le chapitre 12 traite spécifiquement du CSC et analyse les limites et les contraintes liées à l’utilisation de différentes technologies de captage des émissions du point de vue de leurs besoins énergétiques. Le chapitre 13 se concentre sur l’industrie, où la réalisation des transformations qui sont nécessaires doit faire face à un ensemble de défis particuliers et complexes. Enfin, le chapitre 14 propose une modélisation complémentaire des impacts économiques découlant des transformations requises à la suite des résultats que nous avons obtenus. 

Ces trois parties sont essentielles pour pouvoir arriver à des conclusions qui soient pertinentes, telles que celles présentées au chapitre 15, et nous permettre ainsi d’avoir une meilleure compréhension des défis à venir et des mesures à prendre pour atteindre les objectifs visés de manière efficace. Ces travaux de recherche nous permettent de formuler des recommandations politiques pour réaliser la transition vers la carboneutralité.