5.2 Captage, utilisation et stockage du carbone (CUSC)

EN

Dans le cadre de sa stratégie visant à réduire les émissions de GES tout en maintenant un vigoureux secteur de production de pétrole et de gaz, le Canada est l’un des rares pays au monde à exploiter des installations de CUSC à l’échelle commerciale. Il possède actuellement deux installations du genre en activité. 

L’une de ces installations est le projet Quest, situé en Alberta, où les opérations de captage sont réalisées au moment de la conversion du bitume extrait des sables bitumineux en pétrole de qualité supérieure. La seconde installation est la centrale au charbon de Boundary Dam (Saskatchewan) qui permet de capter le CO2 produit à l’étape de la combustion. 

Ces deux projets fournissent des informations essentielles pour comprendre les conditions réelles de fonctionnement des technologies de CUSC. Le projet Quest est opérationnel depuis 2015. Le rapport annuel de 2019 indique que ce projet a permis le stockage de 1 128 kt de CO2 au cours de cette année, ce qui représente 78,8 % du carbone émis par le circuit d’alimentation du gaz de synthèse à l’usine de valorisation Shell Scotford située près de Fort Saskatchewan. Si l’on tient compte des GES émis tout au long du processus, soit lors du captage, du transport et du stockage du carbone ainsi que de la production de l’électricité importée, la réduction nette de CO2 s’élevait à 891 kt de CO2 (soit 79 % de l’ensemble du CO2 injecté) pour un captage net de 62 % des émissions de carbone1.

D’autre part, pour la période comprise entre avril 2020 et avril 2021, le projet Boundary Dam a capté quelque 745 000 tonnes de CO2, ce qui représente environ 75 % des GES émis, soit un volume nettement en deçà de son objectif de 90 %2. Alors que le projet Quest vise à stocker le CO2 en permanence, la centrale de Boundary Dam utilise le CO2 capté pour la réalisation de projets de récupération du pétrole. 

Même s’ils bénéficient d’énormes subventions, la viabilité financière des deux projets est étroitement liée à la tarification du carbone ainsi qu’aux activités d’extraction de pétrole pour le projet Boundary Dam, et aux prix du pétrole pour celui de Quest. Pour le moment, la société SaskPower a indiqué qu’elle ne moderniserait aucune de ses autres centrales électriques. La situation concernant la récupération assistée du pétrole pourrait évoluer à court terme avec l’achèvement de l’Alberta Carbon Trunk Line, un oléoduc conçu pour transporter le CO2 capté de la région de Heartland en Alberta jusqu’à un site d’injection situé 240 km plus au sud.


Notes de bas de page

1 Shell Canada Energy, Quest Carbon Capture and Storage Project Annual Summary Report, Alberta Department of Energy: 2019. https://open.alberta.ca/dataset/f74375f3-3c73-4b9c-af2b-ef44e59b7890/resource/ff260985-e616-4d2e-92e0-9b91f5590136/download/energy-quest-annual-summary-alberta-department-of-energy-2019.pdf

2 SaksPower, BD3 Status Update: March 2021, April 14, 2021. https://www.saskpower.com/about-us/our-company/blog/2021/bd3-status-update-march-2021