7.4 La biomasse

EN

La quantité de résidus forestiers utilisée pour la production de biomasse demeure importante au fil du temps (figure 7.8 et figure 7.9). Cependant, la forte augmentation de la consommation globale de biomasse (qui triple d’ici 2050 dans les scénarios CN45 et CN50), fait en sorte que, dans les scénarios menant à la carboneutralité, cette matière première occupe en 2050 une part plus faible équivalant à environ la moitié de la biomasse totale. Les résidus agricoles, quant à eux, connaissent une croissance rapide qui leur permet de constituer plus de 30 % du total en 2050 dans les trois scénarios CN. Cette augmentation s’observe également dans les scénarios REF et TC30 avant 2030, bien que ceux-ci divergent par la suite grandement des scénarios menant à la carboneutralité. Parmi les sources sur lesquelles repose la production de biomasse, la culture destinée à la production de biomasse, le biogaz de décharge et les déchets organiques municipaux jouent un rôle moindre, mais néanmoins important, à partir de 2050. 

Figure 7.8 – Sources de bioénergie par type  #

Alors que la biomasse en tant que source d’énergie primaire est actuellement utilisée à des fins industrielles, pour le chauffage des locaux ainsi que la production de biocarburants et d’électricité, tous les scénarios CN montrent que l’augmentation de la demande dépendra de l’importance relative particulière de chaque utilisation (figure 7.9). Bien que la biomasse ne soit pratiquement plus utilisée pour le chauffage des locaux d’ici 2050 dans les scénarios menant à la carboneutralité, l’expansion considérable de la biomasse primaire à partir de 2040 résulte d’une augmentation de la production d’électricité (41 % du total en 2050 dans le scénario CN50), ainsi que de la production d’hydrogène, de biocarburants et de gaz renouvelables, ceux-ci représentant respectivement 37 %, 13 % et 5 % du total. La production de biocarburants augmente rapidement d’ici 2030 dans tous les scénarios CN ainsi que dans les scénarios REF et TC30, mais cette production est plus limitée par la suite dans les scénarios menant à la carboneutralité, en raison des émissions importantes qui sont associées à la consommation de biocarburants. 

Figure 7.9 – Utilisations de la biomasse primaire  #

Dans l’ensemble, la biomasse connaît un large développement dans tous les scénarios d’ici 2030 où elle sert principalement de substitut aux produits pétroliers dans le secteur du transport. Cette expansion est même plus rapide dans les scénarios CN que dans le scénario REF. Les résultats montrent cependant que la combinaison de biomasse utilisée après 2030 diffère considérablement entre le scénario REF et tous les autres scénarios. Dans les scénarios CN, les biocarburants deviennent moins importants que la bioénergie associée au captage et au stockage du carbone (BECSC), ce qui met fin à l’utilisation de la bioénergie pour le chauffage des locaux et réduit la consommation industrielle de biocarburants à la moitié de ce qu’elle est aujourd’hui. Cependant, le rôle de la bioénergie est limité par la disponibilité de la ressource. Le chapitre 9 présente une analyse de sensibilité portant sur cette question particulière. 

Observation générale :

  • Le rôle croissant de la bioénergie n’est cependant pas le même dans tous les scénarios. En effet, la combinaison de sources de biomasse utilisée change considérablement, les résidus agricoles accroissant leur part au détriment de celle des résidus forestiers; d’autre part, les applications principales de la bioénergie évoluent, alors que la production de biocarburants et d’électricité avec captage du carbone fait une consommation accrue de cette ressource.